Lexikon
-> | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |

Attraction terrestre

Exerce une très haute influence sur l'exactitude d'une balance électronique. Sa force dépendant du lieu d'utilisation, chaque balance doit être ajustée en fonction du lieu.

Certification

Confirmation de l'obtention ou de l'observation d'une norme donnée, par exemple une norme DIN telle que DIN EN ISO 9000 (management de la qualité) ou DIN EN ISO/IEC 17025 (accréditation), ou encore de l'homologation de type pour des balances.

certificats d´étalonnage ISO

-> Certificats d´étalonnage usine

Certificats d´étalonnage usine

CERTIFICATS D’ÉTALONNAGE USINE    = CERTIFICATS D’ÉTALONNAGE ISO

Le contrôle de l’exactitude des appareils de mesure est effectué selon un procédé reconnu mais non accrédité – c’est ici que réside la différence par rapport à l’étalonnage DAkkS. Les certificats d’étalonnage ISO sont désignés également comme certificats d’étalonnage usine.

Charge minimale [min]

Limite inférieure de la portée admissible à l'homologation. Visible sur la plaquette d'homologation. La fonction de la balance est aussi donnée en dessous de la charge minimale.

Classes d'homologation de balances

Classe I - balances d'analyses (de précision)
Classe II - balances de précision
Classe III - balances d'industrielles (balances commerciales)

Déclaration de conformité du fabricant

Le fabricant déclare que les directives UE applicables au produit sont satisfaites. Dans le cas des balances électroniques, toujours en relation avec le sigle CE.

DIN EN ISO 9000ff

-> ISO 9000ff, DIN EN ISO 9000ff

Durée de validité de l'homologation de balances

En général 2 ans pour toutes les catégories d'homologation, dans le cas des balances de contrôle en général 1 an. Après écoulement de cette période de temps, la balance doit être à nouveau homologuée en métrologie légale.

Échelon d'homologation en métrologie légale [e]

Base pour la tolérance d'homologation en métrologie légale, dépend de la balance, généralement entre 1 [d] et 10 [d].

ÉTALONNAGE

ÉTALONNAGE

L’étalonnage contrôle constate la précision d’une grandeur de mesure sans une intervention dans le système de mesure. Le certificat d’étalonnage contient la valeur mesurée avec indi-cation de l’incertitude de mesure. Il est éventuellement possible de déterminer si une limite de tolérance peut être respectée ou non. L’industrie encourage l’étalonnage des appareils de mesure pour pouvoir par exemple relier facilement des pièces produites à différents endroits. Les étalonnages doivent être répétés à intervalles reguliers qui sont dans la responsabilité de l’utilisateur. KERN recommande de faire réétalonner les appareils de mesure tous les 6 mois en cas d’utilisation intensive (quotidienne) et tous les 12 mois en cas d’utilisation normale (hebdomadaire).

Étalonnage DAkkS

Les étalonnages DKD d’appareils de mesure, matériels de référence et mesures matérialisées s’effectuent pour des grandeurs et plages de mesure données, fixées individuellement pour chaque laboratoire dans son accréditation. Les certificats d’étalonnage DKD sont une preuve de traçabilité métrologique par rapport aux étalons nationaux ou internationaux, définis notamment par la famille de normes DIN EN ISO 9000 et DIN EN ISO/CEI 17025. Les étalonnages DKD n’ont pas de durée légale de validité. L’exploitant est responsable de respecter un délai adéquat de réétalonnage. Les intervalles de réétalonnage sont généralement de 1 an.

Évaluation de la conformité

Procédé pour confirmer les propriétés garanties selon les réglementations reconnues. Sur les balances, cela concerne l'homologation.

homologation

Par homologation, ou analyse de conformité selon la nouvelle terminologie, on entend le contrôle par les autorités de l’exactitude des poids, mesures, balances et outils de mesure conformément à la loi sur les poids et mesures. L’homologation est imposée par l’État et vise à protéger les consommateurs. Seules les balances avec une homologation de type et seuls les poids OIML de classe E2, F1, F2 et M1 peuvent faire l’objet d’une analyse de conformité (homologation).

Homologation de type pour balances

Opération de contrôle stricte déterminant si une balance répond aux exigences techniques de l'homologation. Une balance ne peut être homologuée qu'avec l'homologation de type d'un organisme nommé.

Incertitude de mesure

INCERTITUDE DE MESURE

L’incertitude de mesure est déterminée pour chaque balance d’après une opération de contrôle exactement précisée et con-signée dans le certificat d’étalonnage. Elle dépend de différents facteurs internes et externes. L’incertitude de mesure d’un appareil de mesure est la base objective de son exactitude et, donc, de son utilisation correcte. 

ISO 9000ff

-> ISO 9000ff, DIN EN ISO 9000ff

ISO 9000ff, DIN EN ISO 9000ff

Système d'Assurance Qualité, sous la forme d'une norme DIN pour assurer la qualité dans une entreprise.

Justage

-> Justieren

Justieren

AJUSTAGE

Réglage exact d’une grandeur de mesure au moyen d’une intervention professionnelle dans le système de mesure. Pour les balances : soit avec un poids de contrôle externe et la fonction d’ajustage (CAL ou touche CAL), soit grâce à l’ajustage automa-tique interne. Nécessaire en cas de variations de température, de changement de conditions environnantes, de lieu, etc. Un contrôle journalier est recommandé. Le terme « étalonnage » était autrefois aussi utilisé pour « ajustage »., signifie aujourd’hui quel-que chose d’autre (voir ci-dessus).

Lecture [d]

La plus petite valeur de poids lisible sur un affichage numérique.

Linéarité

-> Linéarité / Précision

Linéarité / Précision

Divergence la plus élevée entre l'affichage d'une balance et la valeur du poids de contrôle concerné, mesurée plus et moins par rapport à l'ensemble de la portée.

Newton

Newton (N) est l'unité de mesure de la grandeur physique qu'est la force. Un Newton représente la force nécessaire pour accélérer en une seconde un objet au repos d'une masse de 1 kg à la vitesse de 1 m/s.

OIML

OIML

L’Organisation Internationale de Métrologie Légale réunit des représentants de 100 États qui travaillent à élaborer des direc-tives uniques pour la construction et le contrôle de tous les ap-pareils de mesure. Dans le système de certification de l’OIML, les certificats délivrés par les États membres attestent qu’un type donné d’appareil de mesure est conforme aux recomman-dations de l’OIML. Ainsi, un modèle contrôlé et autorisé dans un pays peut être autorisé dans un autre pays sans devoir repasser les tests. (extrait de la PTB). La directive OIML R111 détermine des caractéristiques techniques pour les poids de contrôle, telles que le matériau, la nature de la surface, les marquages, la construction, la forme, etc.

Organisme nommé

Organismes neutres et indépendants, généralement d'État, nommés formellement par l'UE. Ils interviennent dans le domaine de l'homologation pour les analyses de conformité (premier homologation) et les essais de type dans le cadre des homologations de type.

Pesée minimale

La pesée minimale est le plus petit poids qui peut être mesuré, selon la précision souhaitée.

Poids de contrôle externe (autrefois poids de calibrage)

Sert à l'ajustage ou au contrôle de la précision de la balance. Le poids de contrôle externe peut être certifié DAkkS à tout moment et même ultérieurement.

Poids de contrôle interne

Comme le poids de contrôle externe, mais intégré dans la balance et à moteur.

Portée [Max]

Plage de travail de la balance. Le poids maximum pesable est celui indiqué comme limite de charge.

Précision

-> Linéarité / Précision

Précision à l'utilisation

Ajout à l'incertitude de mesure lors de l'utilisation pratique d'une balance. Est indiqué dans les documents joints avec le certificat d'étalonnage DAkkS.

Reproductibilité (=écart type)

Degré de concordance des valeurs obtenues lors de mesures répétées (ex. balance) dans des conditions identiques. Généralement 1 [d] ou moins. Critère de qualité.

Résolution d'une balance

La résolution en points s'obtient par la division de la portée [Max] par l'affichage [d], p. ex. [Max] 420 g : [d] 0,001 g = 420.000 points. C'est un critère de qualité - le plus haut, le mieux.

Surveillance des instruments de contrôle dans le système QM en liaison avec les normes de qualité

Une organisation certifiée selon une norme de qualité telles que DIN EN ISO 9001 ff., p. ex. un atelier de production, est tenue de respecter des niveaux de qualité définis dans le cadre de sa gestion de qualité. Des instruments de travail travaillant exactement sont pour cela une condition oblogatoire. La norme DIN ES ISO 9001:2015-11, indique dans le chapitre 7.1.15 "Ressources pour la surveillance et la mesure" que les instruments de mesure doivent être étalonnés selon des intervalles définis et avant d'être utilisés. Les instruments de mesure et étalons de mesure nécessaires pour cela doivent:

  • Leur incertitude de mesure doit être connu
  • Ils doivent être marqués d'une identification claire
  • Le contrôle doit être documenté

L'étalonnage DAkkS satisfait toutes ces exigences.

Tolérance d'homologation

Tolérance maximale admise (plus/moins) lors de l'homologation pour les appareils de mesure soumis à homologation.

Tracabilité

TRAÇABILITÉ

La condition de chaque mesure irréprochable est la preuve sans lacune et ininterrompue que l’appareil de mesure est relié à l’éta-lon international ou national. Les principales normes exigent que tous les instruments de mesure (par ex. les poids de contrôle) concordent selon la tolérance définie avec les étalons nationaux ou internationaux. Dans les techniques de pesage, ces étalons sont les poids de contrôle. Ils sont reliés à l’étalon national à la PTB (Physikalisch Technische Bundesanstalt) de Brunswick, lui-même relié au kilogramme original à Paris. Ceci évite les me-sures erronées dues à des instruments de contrôle imprécis.

Valeur de pesée conventionelle

VALEUR DE PESÉE CONVENTIONNELLE

Tout corps dans l’air est soumis à une perte de poids relative-ment faible (poussée d’Archimède). Cet élément doit être pris en compte lors des pesées de précision. Afin d’exclure cette «  falsification  » lors de l’usage quotidien, tous les poids sont ajustés par rapport aux conditions d’unité déterminées dans la directive OIML R111. (Pression de l’air 1,2 kg/m³ et densité du matériau 8000 kg/m³)

Validité international des certificats d´étalonnage DAkkS

VALIDITÉ INTERNATIONALE DES CERTIFICATS D’ÉTALONNAGE DAKKS

La DAkkS est représentée à l’EA (European co-operation for Accreditation) aussi bien que à l’ILAC (International Laboratory Accreditation Cooperation). Ceci garantit pratiquement la reconnaissance et la validité des étalonnages DAkkS et des certificats d’étalonnage DAkkS dans le monde entier.

verification

-> homologation